Confiture d’orange amère

 

Pour faire cette confiture, nous avons respecté la recette traditionnelle. La seule différence est que nous avons diminué la quantité de sucre, qui traditionnellement devrait être d’une part pour une part de fruit. Vu que le sucre de canne, même biologique n’est pas le plus sain des aliments, nous avons diminué les doses au maximum consenti par la loi pour pouvoir rester dans l’appellation « marmellata di arance ». Nous arrivons donc à 45% de sucre dans le produit fini. Pour le reste, le processus traditionnel est respecté ; nous coupons les fruits en quartiers, retirons les pépins et les fibres sans éplucher les fruits. La peau est coupée en morceaux avec la pulpe en languettes et en petits carrés. Cette préparation est sucrée et ensuite cuite pendant une heure et demi en étant continuellement mélangée.
Pendant la cuisson, la peau dégage beaucoup de pectine; pour éviter que le produit fini ne soit trop dense, nous avons ajouté du jus sucré une demi-heure avant la fin de la cuisson. Le résultat est un produit très aromatique, la peau caramélisée par la cuisson se mâche agréablement, le jus gélatinisé naturellement donne à l’ensemble une bonne consistance. Idéale à étaler sur du pain ou pour accompagner des plats salés aux gouts forts tels viandes et fromages.

Bocal de 360 g
Ingrédients: oranges amères d’agriculture biologique 60%, sucre de canne d’agriculture biologique.