Les personnes

Aldo, fils de Peppino, suit et s’occupe l’exploitation de Trigona depuis son adolescence, quand avec sa vespa il rejoignait son père, pour apprendre le métier. Après plusieurs années passées dans la plaine padane comme chauffeur et fermier dans la production du Parmigiano Reggiano, il est rentré au pays et a repris le soin des agrumes, rejoint depuis quelques années par ses fils Giuseppe et Simone. Ses occupations sont multiples, tractoriste, camionneur, il s’occupe des plantes de Trigona dont il connait tous les recoins, il s’occupe de l’irrigation et des traitements phytosanitaires. Il est passionné du potager et occupe ainsi tous les espaces non plantés de l’exploitation. Pendant l’hiver il dirige l’équipe de récolte. Aldo est un travailleur déterminé et infatigable, l’important est de ne pas le contredire!!

 .

Alessandro est fils de Francesco, un agriculteur de grande expérience qui est aujourd’hui encore responsable de l’estimation de production. En marchant au travers des rangées d’agrumes, observant les fruits verts autant que les feuilles, il réussit à prévoir la production et la répartition des différents calibres. Alessandro, en plus d’avoir acquis les compétences agricoles du père, grâce à ses études techniques est habile dans l’entretien et la manutention des outils, dans la réalisation d’objets en fer et autres matériaux. Ses compétences sont appliquées surtout à l’exploitation de Madonnina, là où se trouve le cœur administratif et organisationnel des deux exploitations. Pendant la période de récolte, Alessandro se divise entre la campagne et l’entrepôt, où il s’occupe du confectionnement et de la préparation des envois. C’est un homme de peu de paroles, alors ne lui posez pas trop de questions…

 

Salvatore Bosco est spécialisé dans la taille des arbres. Son activité se déroule tout au long de l’année, alternant les différentes interventions selon les besoins des saisons et de chaque variété d’arbres cultivés. Il travaille en grande autonomie et sa présence est perceptible au son continu de ses sécateurs.

.

 

.

Raffaele s’occupe chaque matin des soins aux animaux, il les nourrit, s’occupe de la réserve de leur alimentation, et des zones où l’on entrepose les différents outils et matériels agricoles. Il est aussi très habile dans l’utilisation de la débroussailleuse, qu’il utilise pour libérer les conduites d’irrigation, les enclos des animaux, et pour prévenir les zones à risque d’incendies avant la période de sécheresse estivale. Très précis et pointilleux, mais il vaut mieux ne pas faire d’autres commentaires car il est aussi assez susceptible. ..

.

.

.

.

 

Simone, fils de Aldo, lui aussi chauffeur de camion, participe aux différentes activités de l’exploitation. La récolte des oranges et des olives, gestion des résidus de taille, fauche de l’herbe, engraissage des sols, irrigation, etc.. Et quand Raffaele est en vacances, il m’aide dans la gestion des animaux.

.

.

..

.

.

Giuseppe, avec le père Aldo et le frère Simone se rend utile dans les différents travaux agricoles ordinaires, en plus de la récolte. Lui aussi a rejoint Trigona dès qu’il a fini ses études et lui aussi a appris à connaitre l’exploitation dans tous ses recoins.

.

.

 .

.

.

Francesco est expérimenté surtout en maçonnerie; il est souvent employé dans les œuvres de manutention des structures et entretient des murets en pierre sèche. Il participe en plus aux différentes activités saisonnières et à la récolte. C’est le latin-lover du groupe, tant qu’il arrive presque toujours en retard… .

.

.

.

..

Adrien nous est venu de Belgique par amour de la Sicile et de la terre. Pendant une certaine période il a travaillé quotidiennement sur l’exploitation principalement dans le champ agricole, mais aussi dans la transformation de produits et enfin dans le tissage de liens avec des réalités d’achat groupés en Belgique. Il a été présent jusqu’à la fin du printemps dernier, et continue à nous aider dans la gestion des contacts et dans certaines activités logistiques à l’entrepôt. Mais il continue aussi son chemin dans la recherche d’un endroit à lui pour planter ses racines définitives. Il est scientifiquement prouvé qu’il a toujours raison et pour ne pas le contredire. Même l’univers entier, souvent s’adapte à ses points de vue.

.

.

.

Elisa est la dernière acquisition de l’équipe. Elle nous a rejoint pour nous aider dans la gestion du travail généré par notre choix de commercialisation en direct. Et comme beaucoup de vous savent déjà, elle est fort habile. Elle s’occupe de manière très autonome de vos courriers, de comprendre, vérifier et élaborer les documents de commande qui nous servent pour élaborer la confection, l’étiquetage. Sa formation universitaire en langues est précieuse pour la recherche de marché vers l’étranger et dans les rapports avec les clients. Par rapport à la fuite des cerveaux de nos régions vers l’étranger, son choix de rester ici est pour nous une grande chance!

.

.

 .

Laura est notre vétérinaire. De Gênes elle a débarqué ici et actuellement parmi ses activités, elle s’occupe de la santé de nos animaux et des obligations sanitaires liées à leur élevage. C’est une passionnée collectionneuse de déjections animales qui les observe et les analyse sous toutes leurs coutures. Son attention pour le bien-être des animaux est tel qu’elle oublie parfois que le nôtre est un élevage et non un parc zoologique. Elle s’interrompt souvent à parler avec les animaux qui la regardent perplexes. Ses taches sont notamment la gestion généalogique des animaux, la planification de leur reproduction et la prise de prélèvements et vaccinations.

.

.

.

.

.

Justyna est arrivée en Sicile de la lointaine Cracovie. Outre à faire des tartes exceptionnelles qui capturent tous ceux qui passent devant la maison au moment où elle ouvre le four, elle s’occupe quotidiennement des chiens, des poussins quand ils sortent de l’incubatrice, s’occupe de notre petite pépinière de plantes ornementales et aromatiques. En plus elle s’occupe d’organiser les envois et les distributions en Pologne, où elle a contribué à relever l’image des oranges rouges qui avait jusqu’alors une terrible réputation. Elle s’est aussi engagé dans la promotion de différents produits siciliens de qualité. Quoiqu’elle fasse, vous ne la trouverez jamais sans une tasse de thé chaud, pas même en plein mois d’aout..

.

.

.

.

.

Silvia est ma mère et est la mémoire historique de la partie sicilienne de ma famille. Elle connait les origines des exploitations où nous travaillons, l’histoire de qui les a dirigées et leurs péripéties. Quand, au début des années 80 elle décida avec mon père d’emménager à Madonnina elle s’est occupée de la restauration des bâtiments et du jardin qui l’entoure.

 .

.

.

.

Claudio est aussi appelé u cumannanti depuis le moment où, dans les années 70, fini le service à la base d’hélicoptères de Maristaeli, il venait, encore en uniforme, s’occuper de la gestion des travaux agricoles. Dans les années 80 lorsqu’il abandonna la carrière militaire, acquérant l’exploitation de ma famille maternelle, il dédia tout son temps et son énergie pour faire grandir cette exploitation. Il planta de nouveaux jardins, nouveaux oliviers, modernisa les implantations d’irrigation et se plia aux règles de l’agriculture biologique. Il s’efforça aussi de lutter contre une crise du secteur qui depuis les années 80 jusqu’aujourd’hui ne connait pas de trêve. Jusqu’aujourd’hui, alors que ma sœur et moi gérons et administrons les exploitations, il reste une référence fondamentale qui nous aide à affronter le courant contraire qui s’obstine contre tous ceux qui en Italie s’obstinent à vouloir travailler honnêtement.

.

.

.

.

Francesca c’est ma sœur et l’administratrice de l’entreprise Fratelli Valenziani. Elle se charge de se confronter avec les institutions, suit la certification biologique, les documents fiscaux, les fiches de paie, et toutes les exigences administratives liées à la main d’œuvre. Des fois je la regarde et je lis sur son front : « mais pourquoi j’ai accepté de faire ça ? « Malgré tout, elle affronte tous les obstacles qui lui sont proposés chaque jour et les dépasse.

Andrea, moi, parfois appelé “cosmos” à cause de mon habitude à m’absenter en proie à mon imagination. J’ai grandi à Madonnina. On a emménagé ici quand j’avais quatre ans et ici j’ai joué, j’ai travaillé et j’ai grandi. J’ai fui aussi comme beaucoup de l’immobilité stagnante du sud qui démoralise et frustre toutes les initiatives. Quand je suis rentré, je l’ai fait avec une idée précise ; modifier cette habitude culturelle, ces liens qui nous clouent depuis toujours à cette immobilité méridionale. J’ai décidé de commencer du point de départ ; changer mon mode de conception de l’agriculture et le mettre en pratique sur ce morceau de territoire. Sur cette colline que je ne me limite pas à connaitre mais que je sens profondément et que, en écoutant et en observant me donne beaucoup de réponses. Entretemps je m’occupe de la direction des travaux agricoles, j’accompagne nos collaborateurs et fais le nécessaire afin que tous puissions travailler correctement et en sécurité. Je m’occupe des acquisitions du matériel agricole, fais des recherches et des statistiques utiles à programmer au mieux les travaux et les choix culturaux. Je suis aussi la transformation de nos productions et expérimente les recettes. Pendant la période de récolte, je coordonne les différents éléments de la vente en direct et m’occupe de la gestion des instruments informatiques. Quand j’ai le temps je m’occupe aussi d’actualiser les contenus du site..